Ce qu’il faut retenir du CES 2014

Publié par le

Du 7 au 10 janvier près de 3500 exposants sont venus présenter fièrement leurs dernières innovations en plein milieu du désert du Nevada. Produits commercialisables, prototypes ou technologies révolutionnaires, voici ce qu’il ne fallait pas manquer de ce cru 2014.

La santé fait un carton

Après Jawbone, Fitbit ou Nike en 2013, c’est au tour du géant japonais Sony de se lancer sur le secteur des bracelets connectés. Le Sony SmartBand, associé à l’application NFC Lifelog pour smartphones, donne la possibilité de visualiser au sein d’un journal de bord toutes ses activités quotidiennes. Doté d’une autonomie de plusieurs jours, le SmartBand sera capable d’enregistrer les différentes activités de l’utilisateur, de calculer les calories dépensées ou de surveiller son sommeil.

SmartBand Sony

Ce bracelet s’inscrit dans une tendance à venir pour le consommateur : celle du « quantified self ». Garmin, Razer, Archos, Epson ou encore LG, toutes ces marques se sont positionnées sur le secteur de la santé connectée en présentant également des bracelets high-tech. Ces joujoux électroniques risquent rapidement d’envahir les poignets des consommateurs.

LG et sa TV flexible

Après avoir présenté fin 2013 le G-Flex, premier smartphone à écran incurvé qui sera commercialisé en France dès le mois de février, LG continue de faire dans la flexibilité mais… dans ses téléviseurs cette fois. La marque sud-coréenne a en effet présenté un téléviseur incurvé de 105 pouces, soit le plus grand écran du monde dans sa catégorie. Une prouesse technologique qui sert autant le design du produit que l’immersion du spectateur. Une tendance marketing suivie également par Samsung qui projette, tout comme LG, de lancer dans l’année toute une gamme de téléviseurs courbés Full HD et Ultra HD.

LG-105-curved-CES-2014

Aura, le marchand de sable high-tech

Après la brosse à dent connectée qui risque d’envahir prochainement nos salles de bain, voici un autre objet improbable à placer cette fois dans notre chambre. L’Aura, conçu par la société française Withing, se compose de deux appareils, l’un à placer sous ses draps et l’autre sur sa table de chevet. Cet objet est capable d’analyser votre manière de dormir et de déceler ce qui vous perturbe pendant la nuit. A partir de ces informations, Aura définit votre rythme idéal de sommeil et ponctue vos phases d’endormissement et de réveil par des animations sonores et visuelles.

Aura au service de votre sommeil

L’appareil photo vraiment jetable

Panono est un drôle d’objet, composé de 36 capteurs de 2 mégapixels, qui permet de réaliser des clichés HD à 360°. Il suffit de lancer l’appareil en l’air pour qu’il capture au sommet de sa trajectoire tout ce qui l’entoure. Ensuite il est possible de récupérer les photos par bluetooth ou câble USB et de naviguer sur celles-ci à la manière d’une Google Street View. Panono devrait être commercialisé en septembre prochain aux alentours de 499 euros.

Panono

L’immersion vidéoludique ultime

S’imaginer à l’intérieur même d’un jeu vidéo est certainement le plus vieux fantasme de gamer qui existe. Jugeant que ce rêve un peu fou est l’avenir du jeu vidéo, la société Oculus Rift travaille depuis plusieurs années sur un projet de casque à réalité augmenté nommé Rift. Gros comme un casque de ski, ce prototype intègre un écran OLED Full HD et des LEDs qui permettent grâce à une caméra fixée sur la TV de détecter les mouvements du joueur et de les intégrer dans le gameplay. La société a annoncé continuer à peaufiner son prototype et a même entamé la conception de certains jeux spécifiquement optimisés. Le fantasme pourrait très bientôt devenir réalité !

Occulus

La souris de compétition

Le dernier modèle de souris Steelseries est un véritable condensé de technologies. Nommée Sensei, cette souris dispose d’un temps de réponse n’excédant pas les 1 millisecondes, d’un capteur laser configurable et de 8 boutons programmables. Indispensable pour tous les pros de Counter-Strike ou de World of Warcraft, cette souris sera disponible dès le mois de mars pour 160€.

SteelSeries_Sensei_souris_sans-fil_img1

Le retour de la montre connectée PeBble

Malgré le succès en demi-teinte de la Samsung Galaxy Gear lancée fin 2013, la marque Pebble continue de croire au potentiel de séduction des montres connectées. La start-up a d’ailleurs présenté une nouvelle déclinaison de sa montre, disposant cette fois d’un cadre en acier et d’une mémoire de 8 Go. Cette montre sera disponible aux États-Unis à partir de la fin du mois février au prix de 250 dollars.

pebble

 L’espionnage d’intérieur selon Parrot

Ce mini drone de la marque française Parrot est un quadricoptère pilotable à distance depuis un smartphone ou une tablette. Destiné à un usage intérieur, il possède également deux roues qui lui permettent  de se déplacer au sol, sur les murs et au plafond. Avec son poids plume de 70 grammes, ce drone risque fort de vite devenir le jouet préféré des apprentis détectives privés.

Mini-Drone-wheels-450x336

Keecker, le R2D2 de la projection

Chaque édition du CES réserve son lot de surprises. Derrière les présentations des mastodontes de l’électronique comme Samsung, Sony ou LG, se cachent quelques outsiders aux arguments parfois forts convaincants. C’est le cas de Keecker, ce robot monté sur roues qui peut projeter sur n’importe quel mur ou plafond, les images de votre choix, film en HD ou page Web. Imaginé par le français Pierre Lebeau, ce produit sera commercialisé fin 2014 aux alentours de 4000 euros.

Keecker

Le textile du futur

C’est certain, dans les années à venir le high-tech nous habillera de la tête au pied. Cette édition du CES 2014 a vu l’éclosion du secteur des vêtements intelligents. L’entreprise française Cityzen Sciences a d’ailleurs fait sensation en présentant une technologie capable de rendre n’importe quel tissu intelligent. En intégrant des micro-capteurs sur le vêtement, il sera possible de mesurer la température du corps, la fréquence cardiaque, la vitesse et l’accélération et la position géographique

Pour illustrer son savoir-faire, Cityzen Sciences a présenté un prototype de D-Tshirt, un vêtement intelligent qui transmet à une application Android toutes les statistiques qu’elle collecte à propos de votre activité physique. Bluffante, cette technologie arrivera dans le domaine du sport de haut niveau au milieu de l’année 2014, avant de se démocratiser ensuite très rapidement pour les consommateurs.

D Thsirt


A lire aussi


A voir aussi