Facebook accusé de lire et revendre le contenu de vos messages privés

Publié par le

Les paramètres de confidentialité sur Facebook et le respect de la vie privée sont au coeur des préoccupations des internautes. Matthew Campbell et Michael Hurley ont récemment décidé de déposer un recours en nom collectif  contre le réseau social pour violation du secret des correspondances privées.

Selon eux, à partir du moment où un utilisateur écrit un message auquel il ajoute un lien vers un site, la société analyse le contenu du message, le lien, et recherche des informations qui permettent de dresser un profil de l’activité sur internet de la personne qui a écrit le message.

Les plaignants reprochent ainsi à Facebook d’indiquer dans ses paramètres de confidentialité que les messages privés ne sont connus que de l’expéditeur et des destinataires, en contradiction avec ses agissements. Ils accusent Facebook de tirer profit des données récoltées « en les partageant avec des annonceurs, des sociétés de marketing et autres agrégateurs de données ».

Michael Sobol, un avocat de l’accusation, a déclaré que la lecture de ces messages privés est « un mécanisme permettant à Facebook de rassembler des données afin d’améliorer ses algorithmes pour mieux tirer profit des données de ses utilisateurs ».

Les deux plaignants demandent que Facebook arrête immédiatement d’intercepter les messages et réclament des indemnités légales pour chaque personne affectée, à raison de 100 dollars par utilisateur et par jour de violation de la loi.

 

Facebook-Privacy-Guide


A lire aussi


À voir aussi