Des collants poilus pour décourager les pervers

Publié par le

Si l’on se fie à Weibo, un réseau social chinois (au même titre que Twitter), une paire de collants poilus serait l’accessoire fétiche de vos vacances pour éviter le harcelement de rue. Pas très glamour de prime abord, nous sommes d’accord, un concept vestimentaire qui vient littéralement paralyser la féminité sur place !

Alors que nous nous efforçons toutes dans une lutte acharnée (quasi infinie) pour éliminer le moindre pelage naturel, voilà que l’on nous propose de garnir nos jambes de poils proches de ceux qu’avait jadis la femme Cro-Magnon ! Oui, mais l’explication est telle qu’il n’est pas rare d’être interpellée ou alpaguée sur le chemin lors de virées nocturnes, encaissant souvent des réfléxions lourdes ou peu agréables sans même avoir levé le petit doigt, uniquement pour cause de tenues un peu trop légères. Alors pour éviter ces remarques tout en appréciant la saison à son juste vêtement, pourquoi ne pas se la jouer  un peu sarcastique avec une paire de collants poilus habilement glissée dans votre sac à main et que vous enfilerez juste après avoir composté le ticket du premier métro qui vous ramène chez vous. Une façon ironique de décourager toute sorte d’agression, et de faire comprendre aux regards pervers que vous n’êtes pas une vitrine du Quartier Rouge.

collants-poilus

Une idée amusante, voire rassurante pour certaines, à ajouter à votre liste d’objets de self-défense mais à ne surtout (et j’insiste sur le surtout) pas emmener lors des virées avec votre Jules, qui vous jugerait un poil repoussante pour le coup !


A lire aussi


À voir aussi