Antoine de Caunes va prendre la tête du « Grand journal » de Canal+

Publié par le

Michel Denisot a annoncé il y dix jours avoir décidé de quitter ses fonctions d’animateur du Grand Journal de Canal+ pour se consacrer à la direction de la rédaction de la version française du magazine Vanity Fair dont le premier numéro sortira fin juin. Les audiences de cette tranche en clair de la chaîne cryptée étaient en perte de vitesse depuis un an avec un repli de plus de 10%, oscillant autour de 1,6 million de téléspectateurs contre 1,7 million en 2011-2012, mais mieux que les 1,5 million en 2009-2010.

Selon le quotidien Liberation, après que la chaine ait longtemps pensé offrir son poste à Maïtena Miraben, ce sera finalement Antoine de Caunes, 59 ans, qui proposera une version remaniée du Grand Journal, beaucoup plus axée sur la culture et le divertissement. Celui-ci va renouer avec ses premières amours télévisuelles : le fils de Georges de Caunes et Jacqueline Joubert a débuté à la télé avec des émissions musicales (Chorus, les Enfants du rock, Rapido) avant de rejoindre Canal+. C’est, à partir de 1987, la grande époque de Nulle part ailleurs où de Caunes, en Didier l’embrouille, Pine d’huître, Raoul Bitembois, Gérard Languedepute (souvent en compagnie de José Garcia) fait subir les derniers outrages à l’animateur de l’émission Philippe Gildas. Sans jamais -et c’était devenu un running gag chez les Guignols qui croquaient De Caunes en « petit scarabée » infoutu de prendre la place de Maître Gildas- lui succéder à la tête de Nulle Part Ailleurs. On dirait bien que, vingt ans après, c’est chose faite.


A lire aussi


À voir aussi