Une affiche publicitaire anti-maltraitance seulement visible par les enfants

Publié par le

Comment faire parvenir un message à une petite victime de maltraitance dans un lieu public, même quand celle-ci est susceptible d’être accompagnée de son agresseur ?

Tirant parti d’un procédé appelé l’imagerie lenticulaire qui permet de créer une impression de mouvement ou de relief en faisant apparaître une seconde image en fonction de l’angle de vue, cette affiche est en effet capable de ne pas afficher le même message selon la taille de celui qui essaye de le lire.

En passant devant l’affiche, les adultes voient le visage d’un petit garçon comme les autres avec la mention : « Parfois, la maltraitance n’est visible que par les enfants qui en sont les victimes ». Un message sobre dont le second degré est bien caché. En revanche, lorsqu’un enfant de moins 10 ans (soit environ 1,30 m) tente de lire la même affiche, c’est une toute autre version qui apparaît. Le visage de l’enfant est tuméfié, il porte des traces de coups, et le message est beaucoup plus direct : « Si quelqu’un te fait du mal, téléphone-nous au 116 111, et nous t’aiderons« .

En 2012, les cas de violence contre les mineurs ont augmenté de 13,6 %, rappelle ABC. La fondation Anar a reçu 324 643 appels en un an, soit 67 % de plus qu’en 2011.


A lire aussi


A voir aussi