Viré pour avoir sous-traité son travail en Chine dans le but de glander au boulot

Publié par le

Bob est un développeur quadragénaire travaillant chez Verizon. Il ne ratait jamais une journée de travail et semblait s’atteler activement à ses tâches quotidiennes. Pourtant, les principales activités de Bob se résumaient à traîner sur Reddit, Facebook, eBay et LinkedIn… Car oui, Bob n’aime pas travailler.

La supercherie a été découverte après que des clients de l’entreprise se soient inquiétés du fait que le développeur se connectait à leur système depuis une adresse IP localisée en Chine, alors qu’il était physiquement derrière son bureau. Verizon a tout d’abord pensé à un virus, avant de découvrir que ce dernier avait une activité quotidienne qui se résumait à consulter forums et réseaux sociaux. Suite à son licenciement, ses patrons se sont aperçus que ce spécialiste en de nombreux langages de programmation avait déjà fait le coup de nombreuses fois auparavant et qu’il avait dû gagner ainsi «plusieurs centaines de milliers de dollars par an».

Les Chinois employés étaient rémunérés à hauteur de moins d’un cinquième du salaire du développeur, mais ce que l’histoire ne dit pas, si c’est Verizon a réembauché un employé similaire à la place de ce dernier, ou a continué à faire sous-traiter son travail en Chine…


A lire aussi


À voir aussi